prolongation


prolongation

prolongation [ prɔlɔ̃gasjɔ̃ ] n. f.
• 1265; de prolonger
1Action de prolonger dans le temps; résultat de cette action. allongement, augmentation. Prolongation d'une trêve, d'un congé, d'un contrat. Prolongation de peine. « je crains que la prolongation des fatigues de la route ne soit une épreuve un peu dure pour elle » (Gobineau).
Mus. Prolongation d'une note, action de la tenir plus longtemps en la prolongeant sur les accords suivants.
2Absolt Temps accordé en plus. délai.
Sport Chacune des deux périodes supplémentaires qui prolongent un match de football ou de rugby, en vue de départager deux équipes à égalité. Jouer les prolongations; fig. faire durer (une situation, etc.) au-delà des limites prévues, acceptées.
⊗ CONTR. Diminution, cessation. Raccourcissement.

prolongation nom féminin (bas latin prolongatio, -onis) Action de prolonger quelque chose, d'en accroître la durée, fait d'être prolongé ; délai accordé, durée ajoutée. Période supplémentaire ajoutée à la durée normale d'un match, pour tenter de départager deux équipes qui se trouvent à égalité. ● prolongation (difficultés) nom féminin (bas latin prolongatio, -onis) Sens et emploi Ne pas employer l'un pour l'autre ces deux mots aux domaines d'emploi bien distincts. 1. Prolongation : action de prolonger dans le temps, d'accroître en durée. La prolongation d'un délai, d'un congé. 2. Prolongement : action d'augmenter la longueur de qqch. Les travaux de prolongement de l'autoroute commenceront à l'automne. Remarque On n'emploie plus prolongation au sens de prolongement : « Il travailla [...] à la prolongation de la fameuse méridienne »(Fontenelle). ● prolongation (synonymes) nom féminin (bas latin prolongatio, -onis) Action de prolonger quelque chose, d'en accroître la durée, fait d'être...
Synonymes :
Période supplémentaire ajoutée à la durée normale d'un match, pour...
Synonymes :

prolongation
n. f.
d1./d Action de prolonger (dans le temps).
d2./d Temps ajouté à une durée déjà fixée. Une prolongation de congé.
SPORT Temps ajouté à la fin d'un match pour permettre à deux équipes à égalité de se départager. Jouer les prolongations.

⇒PROLONGATION, subst. fém.
A. —[Dans le temps]
1. Action de prolonger dans le temps; p.méton. espace de temps supplémentaire. Synon. moins usuel prolongement; anton. diminution, raccourcissement, réduction. Prolongation d'un débat, d'un congé, d'un contrat, d'un délai, des études, de peine, de prison, de séjour, d'une soirée, d'un traitement. La prolongation de la scolarité obligatoire jusqu'à 18 ans entraîne la gratuité de l'enseignement aux trois cycles du premier degré (Hist. instit. et doctr. pédag., 1947, p.434). V. armistice ex. 2:
1. Au vu de sa permission, l'employé dit: —En retard? Vous allez être foutu dedans. Il répondit: —Assez! J'te demande pas si on t'paye pour êt'e un malpoli. Mais sa femme s'inquiétait. Alors, avec une bonne figure: —Pisque j't'esplique qu'j'ai vu un général... Ces perms-là, comprends-tu, c'est comme les billets d'bains d'mer: valables avec prolongation.
BENJAMIN, Gaspard, 1915, p.126.
MUS. ,,Artifice harmonique qui consiste à prolonger sur les accords consonnants une des notes des accords qui les précédent`` (Fr. BAZIN, Harm., 1857, p.144).
En partic. [À propos de la durée de vie d'un être vivant] On eût dit un condamné implorant une prolongation d'existence (VERNE, Enf. cap. Grant, t.1, 1868, p.124). Le conflit [social] s'aggrave, en quelque sorte, du fait de la prolongation de la vie humaine et, également du fait que l'organisation de la vie sociale rurale est restée inchangée (DEBATISSE, Révol. silenc., 1963, p.47).
Au fig. Synon. de perpétuation. V. prolonger ex. 1.
SPORTS (jeux de ballon (footb., rubgy)). Temps supplémentaire, comportant deux périodes d'égale durée, accordé dans certains cas prévus par le règlement à deux équipes à égalité en fin de match pour leur permettre de se départager. Accorder une prolongation. Alors, sur prolongation, donnant à chaque club une demi-heure de plus pour se départager, nous vîmes le Red-Star attaquer (L'OEuvre, 17 févr. 1941).
Loc. verb. Jouer les prolongations. Jouer ce temps supplémentaire. Le vent fait des siennes, on joue les prolongations et le Red Star l'emporte d'un tout petit but (France au travail, 17 févr. 1941).
Au fig., fam. Continuer (à faire) quelque chose à une période où l'on devrait normalement avoir cessé de le faire. Les aventures sexuelles sont particulièrement attirantes lorsqu'un homme ou une femme perçoit qu'une période importante de sa vie va se terminer et qu'il cherche à la retenir. On joue alors les prolongations (L'Express, 21 sept. 1970, p.75, col. 2).
2. Au fig. Ce par quoi (une activité, un événement, une situation) se prolonge ou semble se prolonger. Synon. continuation, développement, extension, prolongement, suite. L'islamisme (...) n'est qu'une sorte de prolongation arabe du judéo-christianisme (RENAN, Évangiles, 1877, p.421). Le fond même de notre existence consciente est mémoire, c'est-à-dire prolongation du passé dans le présent, c'est-à-dire enfin durée agissante et irréversible (BERGSON, Évol. créatr., 1907, p.16):
2. Ranimer les péripéties d'une conjoncture électorale, reconstituer ce qu'avait pu être «le monde des affaires» dans le petit port [de Pompéi] permet de voir avec netteté ce que pouvaient être les conditions du travail, du loisir, la mentalité profonde et ses prolongations religieuses, le caractère local et le niveau de culture.
Les Lettres fr., 13 oct. 1966, p.11, col. 1.
B. —[Dans l'espace] Synon. vx ou moins usuel de prolongement (v. ce mot B). En le prolongeant [l'arc] (...) on trouve une étoile très brillante de première grandeur: c'est la Chèvre, ou Capella. En formant un angle droit à cette prolongation du côté du sud, on arrive aux Pléiades (FLAMMARION, Astron. pop., 1880, p.712). On sait que la luette est la prolongation du voile du palais (MELCHISSÉDEC, Pour chanter, 1913, p.120). Dominos. On les utilise pour la prolongation de deux fils rigides ou pour le raccordement d'un câble souple et d'un fil rigide (BONNEL-TASSAN 1966, p.55).
Loc. verb. Être dans la prolongation de qqc. Synon. de être dans le prolongement de qqc. Deux protubérances granitiques s'y élèvent, orientées l'une et l'autre de l'E-S-E à l'O-S-O mais sans être dans la prolongation l'une de l'autre, la plus orientale se trouvant reculée vers le sud (ÉLIE DE BEAUMONT, Stratigraphie, 1869, p.284).
REM. Prolonge, subst. fém., arg., vx. a) [Polytechnique] Prolongation de la permission de sortie, jusqu'à minuit quarante cinq minutes au lieu de dix heures, accordée en certaines circonstances. On faisait [à l'école] de si bons sommes, les lendemains de prolonge! (LÉVY-PINET 1894). b) Rare. Année. Encore une prolonge à tirer... puis la fuite à Pantin (BRUANT, Dict. fr.-arg., Suppl., 1905, p.459).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. [Ca 1265 (copie ms. du XVIIIes.) «action de prolonger dans le temps» (Statuts de l'Hôtel-Dieu de Pontoise, chap.I ds L. LE GRAND, Statuts d'Hôtels-Dieu et de Léproseries, Paris, 1901, p.130: ne que par trop grande prolongation [des matines] soient [les malades] grevés)] 1342 (JACQUES BRUYANT, Chemin de povreté et de richesse ds Ménagier, éd. Sté Bibliophile fr., 1846, t.2, p.15a: respondray je Briefement, sans prolongation); 2. 1559 «espace de temps supplémentaire» (AMYOT, Vies des hommes illustres, Pompée, f° 454 v°: la prolongation de son gouvernement); 3. 1842 mus. (Ac. Compl.); 4. 1901 football (L'Auto-Vélo, 15 avr. ds PETIOT 1982); 1941 jouer les prolongations (La France au Travail, 17 févr. ds IGLF). B. 1314 «extension, longueur (dans l'espace)» (Chirurgie Henri de Mondeville, éd. A. Bos, § 375: les utilités de la prolongation et de l'involucion des boiaus), rare dans ce sens. Empr. au lat. chrét. prolongatio «prolongation, prolongement; éloignement» (IVes. ds BLAISE Lat. chrét.), dér. de prolongare (prolonger). Fréq. abs. littér.: 150.

prolongation [pʀɔlɔ̃gɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1467; prolongacion « caractère d'un corps long enroulé sur lui-même », 1314; de prolonger.
1 Action de prolonger dans le temps; résultat de cette action. Allongement, augmentation, continuation. || Prolongation d'une trêve, d'un congé. || La prolongation de sa vie (→ Heureusement, cit. 6). || Obtenir une prolongation. Délai. || Le tribunal le condamna pour ce délit à une prolongation de trois ans (→ Évasion, cit. 1). || Prolongation de terme.
0 J'ai une jeune femme, et je crains que la prolongation des fatigues de la route ne soit une épreuve un peu dure pour elle (…)
A. de Gobineau, Nouvelles asiatiques, p. 286.
(1842). Mus. || Prolongation d'une note : action de la tenir plus longtemps en la prolongeant sur les accords suivants.
2 (1559). Absolt. Temps accordé en plus. Délai.
(1901). Sports. Chacune des deux périodes supplémentaires qui, dans un match de football ou de rugby, lorsque les deux équipes sont à égalité à la fin du temps réglementaire, prolongent le match en vue de les départager. || Jouer les prolongations.
CONTR. Cessation. — Raccourcissement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • prolongation — Prolongation. substantif feminin. Le temps qu on adjouste de plus à la durée de quelque chose. Aprés la prolongation de la treve. il a obtenu une prolongation de six mois. prolongation de terme …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Prolongation — Pro lon*ga tion, n. [F. prolongation.] [1913 Webster] 1. The act of lengthening in space or in time; extension; protraction. Bacon. [1913 Webster] 2. That which forms an additional length. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • prolongation — late 15c., from Fr. prolongation (14c.), from noun of action from L. prolongare (see PROLONG (Cf. prolong)) …   Etymology dictionary

  • Prolongation — (lat.), Stundung, Verlängerung einer Lieferungs oder Zahlungsfrist. P. eines Wechsels, die dem Wechselschuldner von einem Wechselgläubiger bewilligte Fristverlängerung. Sie kann durch Ausstellung eines neuen Wechsels, oder durch Vermerk auf dem… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Prolongation — Prolongatiōn (lat.), Verlängerung der Dauer eines Rechtsverhältnisses oder Zahlungsfrist; Prolongationswechsel ist nicht ein prolongierter Wechsel, sondern ein neuer Wechsel an Stelle eines alten; prolongieren, verlängern, Gestundung bewilligen …   Kleines Konversations-Lexikon

  • prolongation — index adjournment, advance (increase), boom (increase), continuance, deferment, delay, extension …   Law dictionary

  • Prolongation — Prolongation,die:⇨Verlängerung(2) …   Das Wörterbuch der Synonyme

  • prolongation — Prolongation, ou Prolongement, Prolongatio, Prolatio, Productio, Protractio, Propagatio, Pertractio, Prorogatio …   Thresor de la langue françoyse

  • Prolongation — In music theory, prolongation refers to the process in tonal music through which a pitch, interval, or consonant triad is able to govern spans of music when not physically sounding. It is a central principle in the music analytic methodology of… …   Wikipedia

  • prolongation — (pro lon ga sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f. Action de prolonger, d accorder un surcroît de temps, de durée ; le résultat de cette action. •   Tout le royaume faisait des voeux pour la prolongation de ses jours, BOSSUET le Tellier..… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré